Consultation

XVIII, folios:4
Simiane, Laurence de, épouse de Rostaing d’Urre
M. de Gordes
Lettre non liée
15/07/1572
Grenoble
Saint-Gervais

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monsieur, iay bien vollu aconpagner se porteur de la presente pour vous dire que nous

2

arivames vandredy ysy en bonne santé. Iay resceu un pasquet de madame de Caseneuve

3

qui sadresse à vous, lequel ie vous envoie, en senble la lettre quelle mescrit et par yselle

4

vous verrés que madicte dame ne treuve guière bon que ie lesse madame d’Ourche

5

seulle, se que i’avois désia considéré, mais à se que ie puis counoitre, elle pren bien ple-

6

sir que ie vous aille voir, mesme ausi que ie ne li sers de rien et men parle for souvent

7

pour y aller et puis ysy, elle ne sauroit estre guière sans conpagnie et parse, monsieur, que

8

ie madsure que le plus gran plesir que ie vous scaurés fère set de contenter madame

9

d’Ourche, comme le devoir me conmende, ie vous supplie très humblement daviser comme ie

10

my dois conduire. Elle fet bien son conte que ie vous yrey voir après les nosses de monsieur

11

de La Bastie. Sil vous counoisiés que ie ne la deuse lesser, vous men advertirés sil vous

12

plet, conbien que se me seroit un gran contentement destre en votre conpagnie et que ie vous

13

y puisse fère quelque agreable servise et mestimerois bien heureuse si ien avois

14

les moiens. Les dictes nosses ne se feront encore de quinse iours où panse qu’il y ara

15

for bonne conpagnie. Sil vous trouvés bon que ie vous puise aller voir, il y ara asés tens den-

16

voier de vos chevaus pour la fin de se mois et puis quil vous plait me fère se

17

bien denvoier quelqun de voz gens pour me conduire, il pouriont amener une aqquenée

18

aveq une selle de femme et un de vos mullés de cofres. Madamoiselle de Charpey et delliberée

19

dy aller ausy. Ie ly demandis si elle avoit afère de chevaus, elle me dit qu’elle en avoit

20

assés pour elle. Ie creins for, monsieur, de vous yn coumoder des votres, mais sur tout

21

se que men avés escrit, ie nay ossé faillir de vous en advertir. Ie prie Dieu qu’il me

22

fasse la grase de vous fère les servises que ie dois et ne suis née que pour vous

23

donner ordinèrement beaucoup de peine. Et sur se, monsieur, ie vous supplie très humble-

24

ment de me tenir à votre bonne grace, alla quelle ie presente mes très humbles recom-

25

mandations, priant

26

Dieu quil vous doint,

27

Monsieur, en perfecte santé, heureuse et longue vie. De St Gervais, ce XVe juillet.

28

Votre très humble et plus hobeyssante

29

fille à vous hobeyr

30

Laurense de simienne

31

Madame d’Ourche sallue vos bonnes graces de ses très humbles recommandations. Elle vous envoie un pasquet

32

pour monsieur d’Ourche, lequel il vous plera fère tenir à votre première coumodicté

Loading...