Consultation

XVIII, folios:6
Lucrèce de Grimaldi d’Antiboul, comtesse de Grignan
M. de Gordes
Lettre non liée
15/07/1572
Grenoble
Grignan

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monsieur, je suys en possession de vous importuner par mes

2

letres, mais la fiance que jai en vous, avec lasseurance quil

3

vous a pleu me donner, en est cause. Je vouldroitz estre cy

4

hureuse que vous voulcissez servir de moy en quelque chose et

5

cognoistriez navez une plus obeyssante parante. Jenvoye notre

6

bally à Grenoble pour chercher quelques papiers qui nous sont

7

neccessères pour le peage de Monthelimar quon treuvera à la chambre

8

de comptes. Je vous vouldrès bien suplier très humblemant luy

9

volloir ayder de votre faveur et quil eust expedition car le

10

terme est court et monsieur le comte et moy mettrons ceste

11

obligation avec une infinité daultres que vous en avons. Il na pas

12

long tamps que jay heu novelles d’Apt. Tous se portent bien. Mon cousin

13

de Cabanes mescript quil na poinct de dolleur, mais quil ne peult boger

14

encores du lict. Monsieur le comte ma donné congé pour aler demeurer quinze jours

15

à Prugneres. Si mon frère de Rosset me vient querir, je iray, mais que ce

16

porteur soit de retour, car je ne sauroys pas destre à mon aise que

17

naye donné ordre en cecy. Ma seur de St Privast y est allée devant.

18

Je ne peux aller avec qu’elle à cause dun reume qui mestoit descendu sur

19

un brascz. Vous croyrés bien que tout ensemble ne sera sans faire la

20

guerre à monsieur de Rosset et quil nous en coutera. Je vouldroictz que

21

ny eust qune journée de Prugnieres à Laval, car yrions demeurer un

22

jour avec vous troys ou quatre seurs que pence que serions, m’asseurant que

23

toutes seroient bien de ceste bonne vollanté. Il n’y a novelles digne

24

de vous faire entendre, qui me gardera vous faire plus longue lettre,

25

vous baisant très humblemant les mains, je prieray Notre Seigneur vous donner,

26

Monsieur, en parfaicte santé, longue et très hureuse vie. De Grignan, ce

27

XVe julhet 1572

28

Votre bien humble et très obeyssante

29

cousine à vous fère service

30

Lucrece dantiboul

Loading...