Consultation

XVIII, folios:23
Pierre de Pontevès, dame de Cazeneuve
M. de Gordes
Lettre non liée
17/07/1572
Grenoble
Gargas

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monsieur, j’ay receu la vostre par l’homme de monsieur de S[en]tal.

2

Je n’ay encores receu le paquet qu’avés adressé à vostre seur de

3

Ste Claire, car je luy ay mandé qu’elle l’ovre et se ly a chose

4

que mérite de mander par exprès, qu’elle le face, si non

5

qu’elle atende à sa commodité ; mais je pence l’havoyr bien

6

tost, car mon nepveu, monsieur l’escuyer de La Coste, est allé

7

en Avignon et le me portera. Je rendz grâces à Notre Seigneur que

8

soyez toutz en bonne santé. Je suis estée bien aise d’entendre

9

l’arrivée de Balthazar et de ses compaignons à Paris

10

et prye Notre Seigneur les volloyr tenir toutz en bonne santé

11

et en sa sainte garde et protection. Madamoyselle d’Horches a envoyé

12

ici ung laquay et m’a mandé une lettre que vous luy escriviés

13

et que luy escrivoyt votre frère Evènes, de quoy je suis estée

14

bien fort aise d’entendre l’arrivée dudit Evènes en bonne santé

15

à Grenoble. Touchant le fait de Cabanes, je vous

16

envoye une lettre que m’a escript mon nepveu, monsieur le

17

consellier de La Coste. Vous verrez comme nous en sommes. Je

18

n’ay encores heu point de responce de monsieur de president

19

ne de madame la presidente. Bien vous puis dire et assurer

20

que j’auroys plus d’envye à ung partaige que non

21

point à l’achept et ne m’y accorderay jamais au pris qu’est

22

mentioné à la dicte lettre. Quand j’auray heu responce, la

23 vous feray entendre. Il y a encores [barré : ung moys] XV jours que mande la 24

la dicte lettre, je ne scay s’il seroyt torné malade.

25

[v°] Je pence qu’on vous a escript que ne fauldroyt oblier de faire

26

demander le loz de toutes les cinq partz. Pour vous faire

27

entendre de notre mesnage, il y a heu à Gordes et ici beau couplus

28

de foin que l’année passée. Monsieur d’Apt n’ha, à l’evesché,

29

plus de quatre cens quintalz de pailhe. Se Dieu nous

30

faict la grâce que nous ayons le grain à l’équipollent

31

de la pailhe, ce sera la plus belle récolte qu’on aye

32

veu de vye d’homme, et me semble vous doibt

33

donner à madame de Gordes, bonne volanté de

34

venyr faire l’hiver en ce païs. Vostre frère, monsieur de Cabanes,

35

n’est encores guéri de sa jambe. L’on ha grande sperence

36

que, à l’ayde de Dieu, yl en sera bien tost quitte. Ma

37

fille est allée demuré quelques jours avec luy, car

38

il y a bien près de trois moys qu’il ne bouge de la

39

chambre. Notre Seigneur soyt loué de tout ce qu’il luy plaict

40

nous mander, auquel je prye que vous doint sa

41

grâce, acompagnée de longue et contente vie. Je me

42

recommande de fort bon cueur à la votre et à celle de

43

madame de Gordes. De Gargas, le XVIIe juilhet 1572

44

Vostre mère

45

Pierre de ponteves

46

Le cartier de St Severing vend le blé

47

noveau XVI ff [livres tournois] la charge et XIII la sègle

48

à de montaignars.

49

Faut que je vous dye

50

que la companye de monsieur d’At me fèt pasé plus ayséman

51

mes annuys et yncoumodyté de vyliese que ne sont peys

52

sy ese que Dyeu me fet puls de grasasas que je ne le sarés

53

remersyé et luy prye me donner pasyanse an toutes mes aversytés

Loading...