Consultation

XVIII, folios:38
Jean de Bellièvre, seigneur d’Hautefort, troisième président au parlement de Dauphiné
M. de Gordes
Lettre non liée
19/07/1572
Laval
Montpellier

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monseigneur, il y aura demain un moys que je n’ay poinct eu novelles de Grenoble, hormis

2

hier que je receus une lettre du capitaine Celso Cavalasso qui mescrit du XIe de Valence

3

comme il avoit laissé monsieur le premier président bien malade, dont je suys en

4

merveilleuse peine, et seray jusques à ce que j’en entende quelque meilleure novelle.

5

La perte de ce bon personnaige seroit grande à tout le Daulphiné, comme je m’asseure

6

quelle seroit par vous fort regrettée. Mais il me semble quelle ne seroit déplorable

7

à personne plus qu’à moy qui cuyde avoir cest honneur d’avoir tousiour eu aultant

8

de part en sa bonne grâce que aulcun aultre. Je prie Dieu le nous conserver.

9

Nous n’avons icy aultres novelles, sinon celles dont vous devés estre plus tost

10

et myeulx adverty ; à scavoir que l’on branle tousiours en court sur la paix ou sur

11

la guerre. Lon tient quen cas de guerre, monsieur d’Acier doit venir en ces

12

cartiers pour lever vingt compagnies, et neantmoings, déià soubz main et sans

13

bruict, les capitaines de la Religion font quelques levées, comme vous verrés par

14

un extraict dune lettre que jay receue de monsieur de Jouyeuse, lequel ne se

15

haste pas fort daller sur la frontière d’Espaigne, parce, comme je cuyde,

16

que le bruict des remuemens de la frontière refroidit fort et nen reste plus

17

sinon que les garnisons principalement de Parpignan et de Saulces sont

18

renforcées de gens de pied et de cheval. Il peult bien estre aussi que les

19

grandes maladies qui règnent entrecy et là, jusques à Tholouse, retardent

20

ledit seigneur. Du costé de Bourdeaulx passsa par icy dimenche le

21

jeusne baron de La Roche qui en venoit en poste pour aller querir au

22

Monteillimar les III compagnies de monsieur de Clermont, lequel il disoit

23

y avoir laissé et que larmée navalle ne scauroit partir plus tost que la fin

24

de ce moys. Il passa hyer un corrier du duc de Florence qui dict que Don

25

Jan d’Austrie estoit party de Messine, mais quon ne scavoit la routte

26

qu’il avoyt prinse. Et sur ce,

27

Monseigneur, je me recommande très humblement à votre bonne grâce et prie le

28

Createur qu’il vous donne en toute prospérité, très longue vie. De Montpellier, le

29

XIXe juliet 1572.

30

Votre très humble et très affectionné

31

serviteur

32

Bellievre

33

Madame de Gordes verra icy sil

34

luy plait mes semblables recommandations à

35

sa bone grâce

Loading...