Consultation

XVIII, folios:48
Rostaing d’Urre, seigneur d’Ourches
M. de Gordes
Lettre non liée
25/07/1572
Laval
Paris

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monsieur, il y a VIII jours que je suis de retour de Lorrayne. J’ay receu la votre du Ve, du XVe et non celle [du] IXe.

2

Pour responce, leurs magestés ont accordé à monsieur le président l’estat de feu monsieur Truchon, si la mort

3

s’en est ensuivyee, à vous, l’estat dudit sieur Bellyèvre, pour récompence de voz services, duquel nous avons convenu

4

avec monsieur le conte de Retz et monsieur le président de la chambre des contes pour y estre introduit le

5

sieur de Pressens, s’entent en estat de tiers président. L’accord fut yert résoulu pour le regart des denyers qu’ilz

6

vous financeront entre ledit seigneur conte, messieurs de Bellièvre, président Fiart de la chambre des contes,

7

Chastellart et moy. Je me suis dispencé de leur donner parolle pour neuf mille cinq centz frantz, ce qui c’est

8

résolu à la présente prière et requeste dudit seigneur conte à l’assistance des susnommés. Les choses

9

ce sont passées avec l’advis et conseil dudit sieur Bellièvre, comme ledit sieur de Chastellart vous escrit,

10

à la suffisance duquel je me remetray quar il a eu le loysir de vous en escrire au long, aussi que j’espère en brief

11

le vous faire entendre verballement. Le roy est party à ce matin pour aller courre le cerf du cousté de la Brye.

12

La reyne, mer du roy, est partye ce mesme jourt pour aller à Monceau y attendre madame de Lorrayne, laquelle

13

y arrivera le XXIIIe. Monsieur partira demain pour aller audit Monceau. Je luy feray compaignie. Il ce parle

14

que monsieur de Janly a esté deffaict à troys lyeues de Montz. Il avoit de belles forces avec luy. Je ne say

15

que tout sera devenu. Les nouvelles sont arrivées à ce matin. Nous saurons bientoust ce qu’il en est. Pour n’avoyr

16

aultres nouvelles à vous escrire, je salueray voz bonnes grâces par mes très humbles recommandations, priant Notre

17

Seigneur vous donner,

18

Monsieur, en très bonne santé, longue et hereuse vye. A Parys, le XXIe de juillet.

19

Vostre plus humble et très hobeyssant filz et serviteur

20

à jamays.

21

Hourche

22

Si madame veoit la présente, elle y trouvera mes très humbles recommandations

23

à sa bonne grâce. Mon frère de Guarguas ce pourte bien. Le premier escuyer est mort,

24

Fontayne a eu sa place. L’on dit que monsieur de Sensse aura l’estat de feu monsieur de Montreuil.

25

Je vous envoye ung double du cayer que ceus de la Religion du Daulfiné veullent présenter au conseil.

26

La Moulle part avec douze chevaus de poste pour aller en Angleterre

27

de la part de leurs magestés.

Loading...