Consultation

XVIII, folios:60 61
Rival, Guillaume, seigneur de Blanieu
M. de Gordes
Lettre non liée
22/07/1572
Laval
Bordeaux

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monseigneur, encores que je soye trop asseuré que pouvez avoir des nouvelles plus

2

certaynes de la court et d’alieurs de l’effect de nostre voyage que nule que je vous scaurois

3

escripre, joint que le cappitaine Champe sans estant allé de par-delà, vous pourra dire toutes

4

les particularités qu’il ha aprinses icy, si esse que pour reconoyssance de l’humble

5

servitude et perpétuelle obéyssance que je vous ay vouée, je ne veus faillir (si je

6

n’ay cest heur de mieulx fère) de vous donner advis de ce qu’avons faict icy qui

7

n’a esté autre chose, despuys cinq sebmeynes que nous y sommes, que nous paistre

8

d’espérance que le commandement de mettre les voilles au vent arriveroit de jour

9

à aultre, mais elle nous ha souvent esté rabatue par le bruict commung, mesmes

10

des plus grands, que le voyage estoit rompu, et sans la venue de monsieur de

11

Clermont, nous l’eussions presque tenu pour asseuré, mais despuys dix ou douze

12

jours qu’il est icy, il nous en ha demy atté l’opignion, mais non toute, car

13

encores que pour en fère paroistre quelque chose, il aye faict remorquer

14

avec les galères de monsieur de La Garde jusques à Lermont, une lieue d’icy,

15

quatre navires que luy, monsieur de Lanssac et Rocquetaillade avoyent en

16

ce port, si esse que n’y ayant que le corps des vaysseaulx sans artillerie,

17

monitions, panaticque ny aultres vivres, nous ne scavons qu’en pencer,

18

bien est-il vray que despuys deulx ou trois jours, on ha chargé six cens

19

quintaux de biscuict sur celuy de monsieur de Clermont. Monsieur de Lanssac,

20

qui est en part avec ledit sieur, est en sa mayson, lequel, quoy qu’on luy

21

escripve de venir, n’arrive point néaulmoing. Monsieur d’Estrozze est en

22

Brouage, qui haste l’armement de ses vaysseaulx le plus qu’il peult à ce

23

qu’il escript. Cependant monsieur de La Garde, qui est à trois ou quatre

24

lieues d’icy dans ses galères, faict contenance d’homme qui ne se soucieroit

25

guères quant il ne se feroit point, mesmes que quelques ungs disent qu’il

26

ha envoyé à la court pour le fère rompre. D’alieurs, il ne vict personne

27

qui porte commandement de nous fère partir, ny moings Le Ga et quelques

28

aultres qui ont des vayseaulx en cette flotte, estans à la court, font

29

conte d’en partir et sependant la saison de naviguer en cette mer se

30

passe de fasson que nous n’en avons plus que deux mois. Ces choses font

31

tellement resuer les plus habiles qu’ilz ne scavent là où ilz en sont et

32

ne peulvent en discourir aultrement, sinon que ou les entreprinzes ont

33

[v°] failly, ou que nous voulons garder par cette contenance de trop entreprendre

34

à nos voysins, ou bien que c’est une bouttade françoyse plus tost finie

35

que commencée. Si scay-je toutesfoys de bien bon lieu qu’il avoit esté

36

entrepris de donner en l’ung de ses trois endroitz de la coste d’Espaigne, à

37

Lisbonne, Calix ou bien à Portogalo qui est ung havre en Portugal, et

38

en default de cela, au Castel de Mine qui est en la Guinée, ou bien aller

39

aulx Essores attendre l’armée d’Espaigne qui revient du Péru, et ayant

40

faict quelcung de ces effaictz, pourter le sieur de Causeins avec douze cens

41

arquebusier en Alger, que le Grand Seigneur remet entre les mains du roy.

42

Si cella est vray monseigneur, je ne scay, mais l’on m’en ha bien fort asseuré.

43

Se pendant l’on tient icy la guerre desclerée contre le roy d’Espaigne,

44

mesmes monsieur de Gernac l’a escript à monsieur de Montferrand, gouverneur

45

de cette ville et pour cest effaict monsieur de Guyse faict dresser

46

quinze compaignies de chevaulx légers à ce que l’on dict. Comme qu’il en

47

soict, monseigneur, si le voyage est rompu, je m’asseure qu’une infinité de noblesse qui est icy ne sera une aultres fois si prompte à partir au premier bruict qui viendra. Quant

48

aulx soldatz, il y en ha tant icy ou aulx environs que je ne cuyde pas, s’il

49

fault partir, qu’il s’en puysse embarquer la moytié, encores que monsieur

50

d’Estrozze face conte que si le voyaige n’est guères long, de mettre cinq

51

mil hommes de guerre sur ses vaysseaulx, mais s’il [n’]est court, il n’en peult

52

charger que trois mil cinq cens. Quelques-ungs ont voulu dire que pour

53

certain le voyage estoit rompu et que le roy debvoit envoyer commander

54

en ceste ville d’arrester les vaysseaulx qui sont dans ce port et ne les

55

laysser sortir, dont en ayant senty le vent, ceulx à qui ilz sont les en ont

56

faict vuider le plus tost qu’ilz ont peu, se résolvantz quoy qu’il en feult

57

d’aller courir fortune en quelque lieu, puysqu’ilz ont embarqué tant de gens

58

avec eulx ; et pour cette occasion en est désja sorti neuf. Mais je ne

59

croy pas que personnes qui ont de si belles et grandes charges en France

60

commes messieurs de La Garde et d’Estrozze vouleussent entreprendre chose

61

contre la volonté du roy. Ce matin monsieur de Clermont m’a asseuré

62

que monsieur d’Estrozze n’attendoit plus qu’après luy, mais que si monsieur de

63

Lanssac estoit venu, ilz seroient pretz dans trois jours et que le roy

64

entend qu’il se face. Voyla les contrariettez, monseigneur, en quoy nous

65

[fol.61] sommes icy, mais m’asseurant qu’en avez des nouvelles plus asseurées,

66

je ne vous importuneray d’avantaige par celle-cy, vous ayant baysé

67

très humblement les mains, je suplieray le Créateur,

68

Monseigneur qu’il vous doint en parfaicte santé très longue et

69

heureuse vie. De Bordeaulx, ce XXII. jullet 1572.

70

Votre plus humble et obeyssant

71

serviteur.

72

Blanieu

73

Monseigneur, despuys cette cy escripte, le sieur de Montmorin, qui est à la reyne,

74

est arrivé aulx galères de monsieur de La Garde, qui a porté, à ce que l’on dict, résolution si le

75

voyage se fera ou non et s’il se faict, quel jour on partira. Et pour cest

76

effaict, on attend les sieurs de La Garde et d’Estrozze aujourd’huy, qui est le

77

23. en cette ville pour, avec monsieur de Clermont, Ponpadour et les aultres

78

qui sont icy, résouldre entièrement de ce qu’on ha affère. Si le pourteur

79

eust eu le loysir d’ung jour ou deulx encores, je vous en eusse faict

80

entendre ce que l’on eust arresté, mais se sera par la première commodité.

Loading...