Consultation

XVIII, folios:83
Antoine de Chapponay, seigneur d’Eybens
M. de Gordes
Lettre non liée
26/07/1572
Laval
Lyon

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monsegneur, sans la commoditté du presant pourteur qui sen

2

retournest à Grenoble, monsieur de Veynes estoyt resolu vous

3

depecher Grasset, laquais de monsieur de Laval, pour vous faire

4

antandre come depuis le deypard de son laquais qui vous

5

est allé trouvé, monsieur de Laval na jamès esté sans fievre

6

jusques à hyer au souer, qui conmassa de tant suer que

7

toute la nuict, il na fait aultre chose, tellemant que

8

depuis il na heu aucung resantimant de fievre, qui a

9

esté cause que nous avons esté contrins par lespace de

10

troys jours, avouer troys medecins pour le pansser. Mais

11

la grace à Dieu, nature i luy a si bien aydé avec le

12

bon regime quil la tenu, que sans avouer prins aucune

13

medecine, il la rendu tant de velenye du corps par le

14

bas que cest chose incroyable ; de façon que cella nous fait

15

croyer, estant aussy lopinion des medecins quil lest

16

du tout hors de fievre. Monsieur de Veynes est dopinion

17

que, layant gardé quelques jours en ceste ville avec hors

18

de danger de retumber pour le mauvais her et seiour qui luy a

19

pour ung malade icy, de luy faire changer dher, on a ballé

20

ou à Jonages ou bien à St Saphorien, pour, puys après,

21

estant bien sainz, nous en cheminer de long à nostre

22

vouyage. Nous avons resceus tant de biens et secours de

23

monsieur et madame la generalle Grollyer, que nous leur

24

en serons redevables toute nostre vye. Ilz nont pas lessé

25

faulte à monsieur de Laval ny de confitures, ny de

26

gellé. Nous avons receu aussy beaucoup de courtoesie

27

[v°] de madamoesele de St Prie. Le chastelin Ivonet ne nous a

28

jamès abandonné jusques à ce que monsieur de Laval a heu perdu

29

sa fievre et nous a secouru de force voulallye, dont il nen

30

na voulu prandre largent, mesmemant de gros chapons

31

vieulx pour faire restorands de coulys. Voilla tout ce

32

que je vous peux faire antandre, parquoy, metant fin à

33

la presante, après vous avouer beysé très humblemant

34

les mains, je prieray le Createur

35

Monseigneur vous donner en parfaicte santté, longue et hereuze

36

vie. De Lyon, ce 26 julliet 1572

37

Vostre très humble et hobeyssant serviteur

38

de Chapponay

Loading...