Consultation

XVII, folios:203
Jean de Bellièvre, seigneur d’Hautefort, troisième président au parlement de Dauphiné
M. de Gordes
Lettre non liée
28/06/1572
Allières
Montpellier

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monseigneur, j’ai gardé la précédente depuis le XVII jusques aujourd’huy XXVIIIe

2

à cause de la maladie de ce porteur, laquais de monsieur d’Allières.

3

J’ai depuis sceu par lettres de monsieur le président comme vous estes

4

d’accord avecq monsieur de Monrigaud, c’est-à-dire avecq luy et

5

monsieur du Molard pour IIIIm livres à partir par moytié entre eux,

6

dont je suis très ayse par ce que, outre ce que tout appoinctement

7

est meilleur qu’un tel procès qui ne pouvoit estre que de longue

8

durée et grande despense, aussi bien que s’il se fust agi

9

de plus grand cas, vous scavés qu’il ne va pas loing du calcul

10

de maître Girard. Outre l’incommodité que ce vous eust couté

11

d’avoir un parier en ce lieu de Laval surtout à la maison,

12

encore que de droit, il eust esté raisonnable de ne faire division

13

mais tous jugemens sont hazardeux. Vous n’avés pas peu

14

fait de nectoyer ainsi votre bien. Je désyre que vous en

15

puissiés bien tost faire de mesme de Bully. J’ai receu

16

lettres de monsieur de Langes du XXIIIIe qui m’escrit attendre

17

toujours monsieur d’Evènes. Il m’escrit de la sommation que l’ambassadeur

18

d’Espagne avoit faict au roy de désabvouer ses subiectz

19

qui sont allés en Flandres, et ce faisant les chastier et leurs

20

biens, autrement qu’il luy dénonce la guerre. Cela nous

21

fait estimer que nous ne pouvons tarder de scavoir à quoy

22

nous en serons et cuyde que c’est ce qui retarde le despart

23

de monsieur de Joyeuse pour venir sur la frontière. Dont il

24

y a déia si long temps qu’il menace, encor que j’entendis

25

hier que s’estant acheminé, il reboursa chemin pour avoir

26

sceu que madame sa femme estoit à Lyon, revenant de

27

la court. Quant aux nouvelles de ladite frontière, je ne veoy

28

[v°] pas quelles pressent plus si fort,

29

Monseigneur, je prie Notre Seigneur qu’il vous done en

30

toute prospérité très longue vie.

31

Le XXVIIIe juin

32

Vostre très humble et très affectioné serviteur

33

Bellievre

Loading...