Consultation

XVIII, folios:286
Séverin Odoard, sieur de Fiançayes, conseiller au Parlement du Dauphiné
M. de Gordes
Lettre non liée
29/08/1572
Moirans
Grenoble

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monseigneur, ce matin j’ay receup ung pacquet de maître Deluzy

2

du Montellimar, qui s’adresse à vous avec une lettre qu’il m’escript

3

pour la vous faire tenir, laquelle avec ledit pacquet je

4

vous envoye. Tout incontinant après, j’ey receup celle qu’il

5

vous a pleu m’escripre du jour d’hier, suyvant laquelle,

6

après avoir veu toutes les pièces que vous a mandé le sieur

7

de Chastellard, vifseneschal de robbe courte, et après avoir

8

le tout communiqué à monsieur le president de Portes,

9

ous avons treuvé qu’on l’a très mal faict exploicter

10

de luy avoir faict donner adjournement personnel contre

11

la teneur des lettres de relief d’appel, lesquelles ne portent

12

de l’adjourner à comparoir en personne ; et à ceste cause,

13

nous a semblé qu’il doibt mander à Loriol homme fondé de

14

procuration pour interjecter son appel ; et neanmoings les sommer

15

et requerir à la forme et manière d’une minutte d’acte d’appel

16

que je vous mande ; et si par fortune il ne se treuvoit

17

chastellain ny lieutenant pardevant qui il peult interjecter

18

ledit appel et faire les sommations y contenues, suffira qu’il

19

le face pardevant notaire et tesmoings et que du tout

20

il s’en fasse expedier actes affin que iceulx veus, il

21

sache s’il se debvra presenter en personne ou non, dequoy

22

luy donnerons advis s’il nous en faict communiquation. Mondit sieur le

23

president m’a montré la lettre que luy escriptes hier

24

touchant les affères noveaux survenus en France. Dieu

25

veulle le tout guider. Je n’ay encores veu vous responces

26

faictes sur les articles presentés contre vous à sadite magesté, mays

27

tout maintenant je m’en irey treuver monsieur d’Asnières pour les

28

veoir. Et après vous avoir presenté mes très humbles

29

[v°] recommandations à votre bonne grace,

30

Monseigneur, je prie Dieu qui vous doint en parfaicte sancté

31

longue et eureuse. De Grenoble, ce XXIXe d’aoust

32

1572.

33

Votre très humble et très affectionné

34

serviteur.

35

Sev odoard

36

Je vous renvoie les pièces que vous a mandé ledit sieur du

37

Chastelar.

Loading...