Consultation

XVIII, folios:287
Guillaume de Portes, second président au parlement de Dauphiné
M. de Gordes
Lettre non liée
29/08/1572
Moirans
Grenoble

Transcription

Les mots surlignés font l'objet d'une note

1

Monsieur, je receus hyer sur le tard votre letre par le sieur de

2

Montlau. Je ne scay s’il estoyt ou faché ou troublé, mays il m’expliqua

3

si disertement sa creance qu’en verité je ne sceus oncques comprendre

4

chose qu’il me dit ; et quant au surplus du contenu en votredite letre, je

5

manday querir monsieur du Chastelard, premier consul, qui est mon

6

voysin de porte à porte, et luy feis entendre votre intention

7

de renforcer ceste nuyt la garde, ce qu’il exequuta promptement par

8

le moyen de Curebource. Il y survint quelques bruit pour ung

9

clerc qui se rua sur les Suisses assés indiscretement, mès

10

ce que ledit clerc est catholic rend le faict moyns maulvais.

11

Une maulvaise novelle est tousjours prevenue par ceste beste que nous

12

appellons fama malum, car le bruit estoyt jà en ceste ville

13

de quelques remuements et notamment de la blessure de monsieur l’admiral.

14

Or à present l’on enrichit et m’a-l’on dit que ung laquaix

15

de monsieur du Monestier a passé, portant une letre à

16

madame du Monestier pour se tenir sur sa garde, et que

17

tout est en armes à la court, mesmes le roy ; aultres, de

18

contrayre humeur, pour [m]eygrir, ont dit que ce murtre

19

avoyt esté procuré par ung plus grand et qu’on avoyt fally

20

aussi à la personne du roy. Voylà comme nous humeurs nous

21

poulsent diversement. Allant ce matin à l’ebat à Chastelet,

22

j’ay esté contraint de dire à ung de la religion que j’ay trouvé

23

hors les portes – m’ayant descovert quil se retiroyt à Domène

24

ayant entendu lesdits bruitz – que sur ma vie et honeur, il

25

n’en estoyt du tout rien, et que si monsieur l’admiral avoyt

26

esté blessé ou tué, c’estoyt pour la querelle particulière de

27

la mayson de Guise, et que la garde qu’on fesoyt estoyt seulement

28

pour empecher qu’on ne les facha, dont j’estoys mieulx adverti

29

que persone par lettres du roy et votres, et qu’il s’en retourna sur

30

ma parole. Ce qu’il a faict. Si vous commandés aultre chose

31

[v°], je y obeiray de mon povoyr. Monsieur de Fiançays et

32

moy avons conféré ensemble du faict du sieur de Chastelard

33

viceneschal de Vallentinois touchant l’appel de ceulx de Loriol

34

et assignation personnelle à luy baliée. Ledit sieur de Fiançays

35

s’est chargé de vous fère entendre nostre resolution et

36

pour relever ledit viceneschal, avons dressé tout au long ce

37

qu’il ha à fère. Sur ce, après m’estre humblement recommandé à

38

votre bone grace, je prieray le Createur,

39

Monsieur, vous doner en santé heureuse et longue vie.

40

De Grenoble, ce XXIXe daoust 1572.

41

Vostre très humble serviteur

42

G deportes

Loading...